A place called Home.

b805c4c7ed4577b7d82c6315b598fb68J’en rêvais tant, j’y suis arrivée :
Paris m’offre ses pavés et m’accueille à bras ouverts. Il ne me reste plus qu’à trouver le pied-à-terre adéquat avant que cette nouvelle aventure ne débute vraiment. Plus motivée que jamais, je me mets en chasse de l’appartement parfait : rien ne me fait peur. Agences, annonces sur Internet ou dans les journaux, et même bouche-à-oreille, je tente le tout pour le tout. Je n’ai que trois jours pour trouver LE lieu, le vrai, l’unique.

Premier coup de cœur virtuel, le rendez-vous est pris dans l’après-midi. Une chance, je peux y aller à pied. Devant l’appartement, je monte pour finalement être coincée au 2ème étage par une file hallucinante de demoiselles. Après une heure d’attente sans bouger d’un millimètre, je me résigne et abandonne. Le téléphone sonne, un nouveau propriétaire me propose une visite aujourd’hui. J’accepte sans hésitation et m’enfuis de cette jungle humaine. Première bonne surprise : les escaliers sont vides ! Lors de la visite, je découvre avec effroi un cagibi digne du pire cauchemar. Peu d’espaces, toilettes collectives sur le pallier, parois mansardées, décoration vieillotte et la « fabuleuse » possibilité de pouvoir se laver les pieds tout en étant aux toilettes et en cuisinant d’une main ! « Pratique et facile d’utilisation » disait l’annonce, je n’imaginais pas que c’était au sens littéral.

Mardi, j’écume les sites internet, enchaîne les visites, sursaute à la moindre évocation « à louer » dans la rue. Il ne me reste plus qu’un jour… je suis obsédée. Mercredi, le jour de la dernière chance, unique visite dans un vieil immeuble à Montmartre. Je découvre le quartier et tombe immédiatement sous le charme. Pas le temps de flâner, la visite va commencer. Dès l’ouverture de la porte, je suis bouche bée et totalement séduite. Je le veux !

ImageProgramme-4 copieCet appartement a été fait pour moi : lumineux, propre, de taille moyenne, tout juste remis à neuf par ses propriétaires. Tout est immaculé et prêt à être adapté selon mes goûts et envies. Je craque, m’enthousiasme, m’imagine vivre dedans.

Papiers signés, je suis officiellement locataire de ce cocon. Reste déballer mes valises, commencer à m’installer et décorer. Je sors mon plus beau jogging, m’attache les cheveux en queue de cheval et c’est parti !

Partager sur
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 4